<
mercredi , 29 mars 2017
 
tourisme en Israël
 

Condoléances ? Petit rappel nécessaire sur l’ancien président iranien qui vient de mourir

Alors que la quasi-totalité des chancelleries de la planète ont fat parvenir leurs condoléances officielles après la mort de l’ancien président iranien, un rappel de ce que fut son « œuvre » s’avère nécessaire : Rafsandjani, l’homme aux 300 attentats terroristes dans le monde, fiché S bien rouge à Interpol pour l’explosion du centre juif de l’Amia en Argentine avec ses 85 morts et ses 300 blessés, les assassinats en France, notamment celui de Bakhtiar, les bombes à Paris, le Drakar à Beyrouth, les dirigeants kurdes à  Vienne et à Berlin, les membres de la résistance iranienne comme le Dr Kazem Radjavi assassiné à Genève, Mohammad-Hossein Naghdi représentant du CNRI en Italie, et tant d’autres. Rafsandjani c’est l’homme qui a encouragé l’envoi de milliers enfants sur le front de la guerre Iran-Irak où ils ont sauté par vagues entières sur les champs de mines. Rafsandjani c’est celui qui affirmait que le cerveau des femmes est plus petit que celui des hommes d’où la raison pour les priver de leurs droits. Rafsandjani c’est l’homme de 120.000 exécutions politiques et qui a appuyé de toutes ses forces le massacre de 30.000 prisonniers politiques de 1988 en Iran, ordonné par Khomeiny.

A propos de Redaction de CoolAmNews

La rédaction de CoolAmNews est composée de professionnels des médias, contactez-nous ci-dessous!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*