<
dimanche , 28 mai 2017
 
 
Ehoud Barak est de retour. Par David Sebban
Le nouveau look d'Ehoud Barak

Ehoud Barak est de retour. Par David Sebban

Certes, ce n’est pas la première fois qu’Ehoud Barak fait son come-back politique. L’ancien Premier ministre travailliste n’en finit plus de revenir sur le devant de la scène. Depuis son départ de la vie politique en 2013, on ne compte plus ses apparitions remarquées. Comme un vieux chanteur qui ne se résout pas à quitter les podiums, revoici Ehoud Barak version baroudeur, soignant sa barbe de vieux loup de mer et lorgnant sur la première opportunité qui le ramènera au cœur du débat.

Et il a raison ! La vie politique est ainsi faite : des départs et des retours à l’infini. Ceux que l’on croyait finis, déboulonnés, détestés par les électeurs ont été sortis par la porte et sont réapparus par la fenêtre. Barak répète à qui veut l’entendre l’exemple d’Ariel Sharon. Honnis par tous et véritable épouvantail de la sphère politique israélienne, l’ancien général a su attendre son heure pour revenir dans l’arène et accéder au poste de Premier ministre. 6 mois auparavant, personne n’aurait misé sur sa personne.

C’est exactement ce qu’attend Barak : le bon moment ! Et les signes de son impatience ne manquent pas. Outre sa réapparition sur les écrans de télévision, l’ancien chef d’Etat-major a été vu en compagnie de Moshé Yaalon. Les deux hommes ont laissé entendre qu’ils pourraient faire un bout de route ensemble et briguer un nouveau mandat à la Knesset. Car Ehoud Barak se cherche une famille quitte à revenir au sein du parti qu’il a lui-même contribué à détruire.

Retour chez les Travaillistes ?

Selon la journaliste politique Rina Matsliah, Barak aurait accepté de (re) prendre la tête du Parti travailliste au cas où les autres candidats lui céderaient poliment la place…Mais le rôle du sauveur « à la de Gaulle » n’arriva évidemment pas et l’option fut abandonnée.

L’ancien chef du gouvernement n’en est plus à une contradiction près. Lui qui a quitté avec perte et fracas le Parti travailliste qu’il a pourtant dirigé, qui a été ministre de la Défense sous Olmert, qui a créé un parti éphémère  (Hatsmaout), en débauchant des députés de la gauche israélienne, puis a accepté de rejoindre Binyamin Netanyahou pour conserver son poste de ministre…avant de tirer à boulet rouge sur le même Netanyahou.

Et à ceux qui vous demandent : mais qui voudra d’un tel trublion ?  Répondez-leur que Barak risque encore d’étonner…

A propos de David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

2 commentaires

  1. Il faut le placer en residence pour vieux. Il a assez fait de degats en Israel. INCOMPETENT !!!

  2. Comme une chanson mal chantée Barak n’a cesse de détoner, entonnant les refrains qui sentent mauvais la perte de l’estime de soi et d’Israel. Il revient comme une chanson populaire : « La fille de l’air »
    Comment peut on revenir sur la scène politique israelienne apres avoir tant de fois perdu la confiance du peuple juif??
    Il n’a pas de figure , ou plutôt il a besoin de briller dans les medias , des fois qu’on ne le reconnaisse plus dans la rue…. comme un rat qui revient sur le navire qu’il avait quitté.
    Non Barak , ne reviens pas!! Israel est beaucoup mieux sans toi!
    D’ailleurs, par curiosité, combien aimerait aller au combat sous ses ordres??
    Bref a part l’écouter jouer du piano en fond sonore dans une soirée mondaine, et encore…… Il n’a qu’a aller s’amuser avec ses retraites cumulées de général, de 1er ministre, de ministre etc….qu’il aille faire des conférences a l’étranger, récolter les fonds perdus des magnats juifs perdus pour Israel comme Soros parce qu’au fond , ses erreurs politiques, stratégiques, bref toute sa vie de fonctionnaire sent tellement le looser de mauvais augure, juste bon a offrir Israel aux arabes comme si la Terre de nos ancêtres lui appartenait….Bref , pourquoi les media parlent de lui?? Eux aussi n’ont plus rien a se mettre sous la dent??

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*