<
samedi , 29 avril 2017
 
 
Et Israël inventa le pacemaker biologique

Et Israël inventa le pacemaker biologique

Le professeur  Lior Gepstein de la faculté de médecine au Technion et directeur du département de Cardiologie à l’hôpital Rambam a développé une nouvelle génération de pacemakers biologiques utilisant de cellules qui possèdent des propriétés fonctionnelles semblables aux cellules cardiaques humaines.

Le stimulateur naturel du cœur ou nœud sinusal est constitué d’un amas de cellules cardiaques dédiées, responsables du déclenchement du signal électrique qui conduit à la contraction du cœur. Il « bat la mesure ». «Avec l’âge, l’activité électrique cardiaque, qui naît dans les oreillettes, peut ainsi se faire moins régulièrement ou la transmission de l’influx électrique peut être moins efficace des oreillettes aux ventricules cardiaques ».

L’implantation d’un stimulateur artificiel comportant des électrodes insérées dans diverses zones du cœur permet de corriger ce dysfonctionnement. Mais les pacemakers sont très contraignants : intervention chirurgicale invasive, danger d’infection, problèmes hormonaux, batterie épuisée, panne…Pr Lior Gepstein : « Le stimulateur créé à partir de cellules souches embryonnaires présente des propriétés moléculaires, électriques et fonctionnelles caractéristiques des cellules du pacemaker naturel

A propos de Redaction de CoolAmNews

La rédaction de CoolAmNews est composée de professionnels des médias, contactez-nous ci-dessous!

4 commentaires

  1. Asfahany Amine Ben Mebarek

    Felicitation docteur et merci!.

    • רישׁר ברכה

      Avec votre permission on peut dire MERCI D O C T E U R SSSS et toutes les start up qui innovent et creent tous les jours au profit de L HUMANITE .merci beaucoup

    • Asfahany Amine Ben Mebarek

      Je suis toute a fait d’accord. Shabbat chalom.

  2. Faut espérer que tous les idiots BDS vont boycotter , qu’ils n’en voudront jamais , comme ils boycottent le scanner …..!!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*