<
samedi , 29 avril 2017
 
 
Israël : des bactéries au service du déminage

Israël : des bactéries au service du déminage

Une technique innovante, à base de rayon laser et de bactéries, a vue le jour à l’Université de Jérusalem afin d’aider les démineurs à détecter les mines antipersonnel enterrées.

Les chercheurs israéliens se sont aperçu que tout engin explosif laisse échapper d’infimes quantités de vapeurs chimiques et que s’il était possible de les repérer visuellement, alors les risques encourus par les démineurs seraient considérablement réduits.

Les efforts de cette équipe scientifique vont peut-être payer et révolutionner la lutte contre les mines antipersonnel qui, chaque années font encore des morts et plus de 20 000 blessés. En effet, ces chercheurs ont utilisé une bactérie et l’ont modifié afin qu’elle émette un signal fluorescent en contact avec les vapeurs chimiques dégagées par les mines, en utilisant un laser, les mines seraient alors immédiatement repérées.

Même si ce dispositif est encore en test, il sévère très prometteur selon le professeur Belkin de l’Université de Jérusalem. et peut être encore amélioré. La sensibilité et la stabilité des capteurs bactériens ont notamment besoin d’être augmentées et l’un des objectifs est que ce dispositif  puisse être embarqué, sur un drone par exemple.

A propos de David Ygal

Rapporteur pour Coolamnews spécialiste des thèmes sociétaux et religieux.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*