<
dimanche , 28 mai 2017
 
 
La stimulante histoire des Juifs et du café

La stimulante histoire des Juifs et du café

Vous pensez qu’une boisson chaude faite à base de baies moulues et d’eau ne peut pas provoquer une révolution culturelle chez les Juifs? Vous n’étiez donc probablement pas vivant en Europe post-médiévale ou présent dans une file d’attente d’un Starbucks newyorkais avant 9h00! Le café raconte l’histoire d’une boisson unique qui a transformé la société juive et dont le statut est passé d’une interdiction totale à une dépendance totale.

2015-09-09-1441837363-9920559-coffeeworld (1)

 

Le café se répand comme la poudre à travers l’Europe au siècle des Lumières grâce au botaniste Leonhard Rauwolf en 1573 au moment où les Juifs commencent à être accueillis dans de nombreuses sociétés européennes. Le café a d’abord été une boisson pour les riches et, en effet, il a été le champion dans la première société des riches marchands juifs qui tentaient d’imiter leurs pairs. À l’époque, le café était connu comme une boisson au goût infect mais avec des effets stimulants importants. Mais cela faisait déjà un bon bout de temps que les Juifs yéménites le goûtaient depuis que les Ethiopiens avaient importé les effets stimulants des baies de caféiers. La boisson a immédiatement pris chez les Séfarades, comme substitut social de l’alcool, interdit en terre d’Islam pouvant garder les Juifs pieux éveillés pendant leurs prières du soir. « On ne peut pas atteindre une présence d’esprit sans l’aide de café », a d’ailleurs écrit le rabbin séfarade italien Ezéchias da Silva à la fin des années 1600. Il faut quand même relever que c’est un Juif qui a ouvert le premier café en Italie: patrie du cappucino, latte et expresso!

EthiopiaCoffeeCeremony

 

Par contre, côté ashkénaze, le rabbin Judah Leib Nardin de Londres avait interdit le café en disant que de la graisse de viande était parfois ajoutée à la boisson. Le mot hébreu pour la graisse animale « helev » a longtemps jeté un soupçon sur le lait « halav » mais le Rabbi Nardin a insisté en disant qu’il avait vu de la viande verséee dans le café. En 1650, un Juif libanais connu sous le nom de « Jacob le Juif » a fondé le premier café anglais à Oxford. Il existe donc une collection de responsa juive, le Shvut Yaakov de 1670-1733 qui traite du café en demandant si un Juif pouvait boire le café infusé par un Gentil le jour du sabbat (la réponse fut non! ) ou si le café à base de graines était considéré comme des légumineuses et donc interdits à Pessah. La culture de café est ensuite devenue un incubateur pour l’intelligentsia juive: des sommités comme l’écrivain Stefan Zweig, le psychologue Alfred Adler ou le jeune journaliste et dramaturge Theodor Herzl étaient parmi ceux qui sirotaient un café à Vienne: «une sorte de club démocratique, ouvert à tout le monde pour le prix d’une tasse de café pas cher, où chaque client pouvait passer des heures à parler, écrire, jouer aux cartes et surtout consommer un nombre illimité de journaux et de revues « .

cafe-turc-preparation

 

Au cours des dernières décennies, la culture du café a été réinventée par l’omniprésent Starbucks américain, créé en 1987 par Howard Schultz, un Juif né à Brooklyn. Fait intéressant, Israël où le café est également roi a résisté aux Starbucks. Même avant la fondation de l’État, Israël a toujours eu une addiction pour le café ottoman; les membres des forces de la Haganah se réunissaient souvent au Café Atara de Jérusalem, un repaire des intellectuels, des politiciens et d’officiers sionistes. Selon le Talmud (Eruvin 65b), Rabbi Ilaï lance habilement: «Une personne se reconnait par trois choses: sa coupe, sa poche, et sa colère (“koso, kiso, and ka’aso.)” Or, chez les Israéliens, quatre tasses de café sont souvent plus fréquentes et appréciées que quatre coupes de vin à Pessah! Un Israélien peut boire presque deux fois plus de café que les Américains! Les Israéliens boivent en moyenne plus de 100 litres de café par an, soit près du double de la consommation par habitant aux Etat Unis. Ce breuvage est donc essentiel si l’on veut relever les défis de la vie quotidienne d’olé hadash et si on veut faire partie intégrante de la société israélienne!

By Reuven Emunah

A propos de Redaction de CoolAmNews

La rédaction de CoolAmNews est composée de professionnels des médias, contactez-nous ci-dessous!

3 commentaires

  1. Julia Bouzaglo

    Je dirais même plus Que 100litres !!

  2. Évidemment ç est trop bon le café

  3. c’est un anti oxident !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*