<
mercredi , 29 mars 2017
 
 
L’ancien président de parlement européen qui accusait Israël de voler l’eau des Arabes, accusé de corruption

L’ancien président de parlement européen qui accusait Israël de voler l’eau des Arabes, accusé de corruption

On se souvient du scandale provoqué par Martin Schulz au Parlement israélien en affirmant que les Israéliens consommaient quatre fois plus d’eau que les Palestiniens en Judée Samarie lors de sa visite en Israël en 2014. M. Schulz est aujourd’hui accusé de fraude et de clientélisme lors de son mandat de Président du parlement de l’UE.

A la Knesset, M. Schulz expliquait: « une des questions de ces jeunes [arabes ndlr.] qui m’a le plus marqué – même si je n’ai pas pu vérifier les chiffres exacts – était : comment se fait-il que les Israéliens aient besoin de 70 litres d’eau par jour et les Palestiniens 17 litres seulement ? » s’est-il alors interrogé lors de son intervention.

Le premier ministre israélien avait réagit: « Martin Schulz a reconnu qu’il n’avait pas vérifié si ce qu’il affirmait était vrai, mais malgré tout il nous a accablé de critiques. Les gens acceptent toute critique à l’encontre d’Israël, sans même les vérifier. Ils se bouchent les oreilles. »

Après avoir quitté les arcanes de Bruxelles, Martin Schulz se voit accuser pour une affaire de fraude datant de son mandat européen. Parmi les révélations du Sunday Times et de Der Spiegel, on apprend que l’ancien président du parlement européen aurait fréquemment utilisé un jet privé coûtant 20 000 euros de l’heure, pour voyager entre Bruxelles, Strasbourg et Berlin. Or, son lieu de travail n’est limité qu’à la capitale belge.

Sont aussi évoquées des pratiques de clientélisme : des alliés de Schulz auraient été nommés à des postes grassement payés au sein de l’administration du Parlement, sans passer par les procédures régulières de recrutement. En outre, les personnes nommées n’auraient, dans de nombreux cas, pas disposé des qualifications requises pour ses postes.

En réaction à ces révélations, Ingeborg Grässle, qui dirige le puissant comité de contrôle budgétaire des fonds de l’Union européenne, a déclaré que l’ancien président du Parlement avait créé un «système stalinien de clientélisme» et qu’il était nécessaire d’ouvrir une enquête. «Schulz a outrepassé les règles sans gêne pour satisfaire son ambition politique. J’espère que ces révélations feront l’objet d’une enquête», a-t-elle déclaré.

A propos de siteadmin

26 commentaires

  1. Bien fait pour sa gueule !!

  2. Vous savez ce que c est un boomerang? Vlan!

  3. Avec cette histoire d’eau, on peut dire qu’il ne manque pas d’air.

    Les israéliens ont divisé leur consommation par 3 en 30 ans (agriculture et industrie comprises) alors que les arabes de Palestine ont eu la chance de la multiplier par 3 dans le même temps. Ils sont les arabes les mieux servis en eau de toute la région. Leur consommation est à peine inférieure à celle des israéliens mais leur agriculture n’est pas en proportion.

  4. Ahahah trop marrant

  5. DIEU l’a PUNI …C BIEN FAIT …..espèce de corrompu !!!!!

  6. T’a’r’ ta yeule à la récré…

  7. bien fait pour sa gueule

  8. Clarisse Marc Arthur

    C’est devenu monnaie courante, détourner l’attention des peuples sur Israël afin de pouvoir se remplir les poches en toute impunité.

  9. Tous les ennemis d ISRAEL finiront par payer

  10. Reine Atlan Faldini

    L’arroseur arrosé youpi

  11. La vérité le rattrape

  12. David Bancel Conseils

    Encore un connard de plus

  13. J espere que ce salaud va payer!

  14. ben y aura plus personne au parlement ce on doit rendre justice

  15. C’est toujours ceux qui critiquent le plus
    Qui sont les plus coupables

  16. Faux jeton

  17. Hanna Andree Dahan

    Une Ordure de plus dans la Politique anti Israelienne Attendons la suite

  18. Europe de mon c**

  19. Jean Pierre Courtel

    Lui qui aime les problèmes d’eau, désormais il va plonger.

  20. Moche et malhonnête…juste retour des faits…

  21. Que eurabia coule ,noyee dans l eau polluee par les arabes !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*