<
dimanche , 28 mai 2017
 
 
L’entourage de Trump s’en prend à Naftali Benett sur la question de Jérusalem
Le ministre de l'Education, Naftali Benett

L’entourage de Trump s’en prend à Naftali Benett sur la question de Jérusalem

Selon des sources proches du président américain Donald Trump, ce dernier a critiqué le ministre israélien de l’Education Naftali Benett qui n’aurait eu de cesse ces derniers mois, de pousser Binyamin Netanyahou à s’avancer officiellement sur le transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv, vers Jérusalem.

« A force de remettre le sujet à l’ordre du jour du gouvernement israélien, ce transfert est devenu une affaire nationale chez vous, au lieu de rester une décision interne, liée aux intérêts américains », ont indiqués ces mêmes sources. L’insistance du ministre aurait mis dans l’embarras le président, insinue-t-on à la Maison Blanche. « Benett est désormais « marqué » précisent encore ces mêmes fonctionnaires américains, suggérant que le leader du parti « Habayit Hayeoudi » ferait partie d’une liste des empêcheurs de tourner en rond au sein de l’administration Trump.

Cette « sortie », assez inhabituelle de la part de l’entourage d’un président américain a été  accueillie avec stupéfaction et prudence par le principal concerné. Certes Benett a incité Binyamin Netanyahou à clarifier sa position et à réclamer quasi officiellement ce transfert d’ambassade, mais de là à être désigné comme principal obstacle au déménagement de la représentation américaine à Jérusalem !

« Il leur faillait un coupable, ils ont choisi Benett « 

La seconde chaine de la télévision israélienne a recueilli l’unique réaction du ministre de l’Education à cette nouvelle affaire le concernant : « Benett se félicite de la première visite en, Israël de Donald Trump en Israël. En même temps, il se soucie de la sécurité de l’Etat d’Israël. Benett n’a pas été élu pour défendre les intérêts de la Maison Blanche mais ceux d’Israël. Il y a ceux qui acceptent des concessions sur Jérusalem ou sur une partie des  territoires du pays, Benett s’y opposera », est-il indiqué dans un communiqué transmis par le ministre.

La garde rapprochée de Naftali Benett a émis en privé, des doutes sur l’origine de la colère américaine à son égard. « Netanyahou n’a pas apprécié que Benett lui force la main sur la question de Jérusalem. Il aurait transmis le message à ses contacts à la Maison Blanche qui l’ont répercuté, afin de désigner le ministre comme étant celui qui a fait capoter le transfert. Mais nul n’est dupe et chacun comprend que ce déplacement d’ambassade n’est plus sur l’agenda du président. Il faillait un coupable pour se dédouaner, ils ont choisi Benett », commente un député du Bayit Hayehoudi.

A propos de Redaction de CoolAmNews

La rédaction de CoolAmNews est composée de professionnels des médias, contactez-nous ci-dessous!

8 commentaires

  1. Coralie Migneault

    Un peu trop courte la ficelle non ?

    • pour faire diversion de son ordre donne afin de pas demenager son ambassade Il a ete tendu a trump par neta niais hu.

  2. Il est a priori positif ce Trump, mais tout de même un peu difficile à suivre… On y verra plus clair la semaine prochaine !

  3. Mr Be nett Mr Bla,Bla,Bla…….Trump n’est pas encore arrivé et Mr Bla, Bla a déjà ajouté de l’huile au feu…il n’a jamais de la patience et il risque de causer des malentendus!!!!!!

  4. Il est pas facile de donner un sens a l’obssession de beaucoup de gens en Israel et en particulier de leader Israelien a ce qui est avant tout une decision Americaine et en pratique, ce qui en emerge de l’abondance de discours témoigne du fait qu’Israël a perdu le contrôle et attendre quoi si ce n’est a une avalanche de discours attestant du manque de legitimite lorsqu’arrivera Trump.

    • @yehudah: encore du blablabla t’en as pas marre de faire le ventilo sur le « leader d’israel »! Tu n’as pas voté pour lui tout le monde le sait… mais lâche lui les baskets et continue de jouer avec tes soldats de plomb pendant que les grands s’occupent du monde.

  5. Il faut développer Jérusalem , la JUDEE et la SAMARIE surtout la Zone C et La Capitale d’ISRAEL ne pourra plus jamais échapper à son véritable rôle !!!
    TRUMP s’est rendu compte qu’il était trop pressé dans ses annonces , si Jérusalem reçoit l’ambassade à la fin du mandat cela suffira !!!

  6. Bennet a raison.
    Peut importe ce que disent les conseillers de Trump, quand on dit quelque chose, on le fait sinon, on ferme sa gueule.
    Mr Trump comme tout politique a lui dit qu’il ferait ce transfert, alors qu’attend-il.
    La politique + beaucoup de bla-bla, mais pas d’actes en rapport.
    Maintenant c’est pareil en Israel, Begin a dit que le golan, est annexe, mais on ne fait rien pour le developper, c’est vraiment tout et n’importe quoi

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*