<
lundi , 29 mai 2017
 
 
Que mijotent Netanyahou et Trump ? Par David Sebban

Que mijotent Netanyahou et Trump ? Par David Sebban

Il est parfois des rumeurs qui, lorsqu’elles se répètent, s’amplifient et convergent avec des faits avérés, deviennent si tangibles que toutes les rédactions du pays bruissent à l’unisson. C’est précisément ce qui est en train de se passer à l’aune des premières démarches entreprises par la nouvelle administration américaine pour relancer le processus de négociation (personne n’ose encore parler de paix) entre Israéliens et Palestiniens.

Les indications que quelques chose se trame sont légion :

  • Les difficultés à transférer l’ambassade américaine à Jérusalem malgré les promesses répétées de Trump,
  • L’évocation au Caire, à Aman et même à Ryad d’une conférence régionale
  • L’arrêt des autorisations de mise en chantier en dehors des 3 grands blocs de localités juives en Judée-Samarie (malgré tous les engagements et grandes déclarations)
  • Le retour sur le devant de la scène de la mise en place d’une coalition au Proche-Orient de pays « modérés » qui pourrait faire face à l’Iran (idée chère à Netanyahou, mais quel sera le prix à payer par Israël ?)

Ajoutez à cela, les fuites dans l’entourage de Mahmoud Abbas, selon lesquelles Trump aurait proposé aux Palestiniens un deal : la reprise de pourparlers avec Israël en échange du gel de la construction juive dans les localités de Judée Samarie et l’annulation du transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Hier encore, Saeb Erekat, le négociateur en chef de l’Autorité Palestinienne évoquait une « offre historique » de la part des Américains qui sera présentée à Abbas au cours de sa visite le mois prochain à la Maison Blanche. Un quotidien des émirats (Al-Khaleej) précise même que la reprise des négociations s’effectuera depuis Aman en Jordanie en présence des Américains.

Il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas comprendre les intentions des uns et des autres. Ajoutez à cela les tractations menées par Netanyahou avec le chef de l’opposition Itshak Herzog, et vous obtiendrez la composition de la future coalition, une fois que l’actuelle se sera disloquée, sitôt l’officialisation de l’entente Trump-Netanyahou et de ses modalités.

Reste encore une inconnue, elle est de taille et récurrente. Comment réagiront les responsables palestiniens. S’acharneront-ils une nouvelle fois à torpiller cette nouvelle offre qui se profile. Pour l’heure, le scénario reste invariable, Jason Greenblatt, l’envoyé spécial de Trump dans la région a indiqué mardi, après son entretien avec Mahmoud Abbas à Ramallah que les Palestiniens émettaient 4 conditions à la reprise du dialogue avec Israël :  le gel total de la construction dans les localités juives, l’engagement des parties à discuter du tracé des frontières définitives du futur Etat palestinien – avec l’engagement des parties à se baser sur les frontières de 1967-, la libération de  prisonniers palestiniens par Israël et une date butoir pour la fin des pourparlers.

Une fois de plus, l’Autorité palestinienne risque fort d’agacer ceux qui croient déjà que l’administration Trump fera des miracles dans la région.

A propos de Redaction de CoolAmNews

La rédaction de CoolAmNews est composée de professionnels des médias, contactez-nous ci-dessous!

17 commentaires

  1. Ça n’aura pas tardé….

  2. Jose Perez Veltran

    Merci pour cette analyse qui confirme mes soupçons !

  3. Coralie Migneault

    Préparez-vous ! Orage en vue…

  4. Marphisa Rousseau

    C’est quoi cette obsession !

  5. Christine Doucet

    Ils cachent bien leur jeu !

  6. Ils peuvent manigancé comme ils veulent sa ne marchera pas. Il y aura un moment.qu’il faut faire la guerre pour regler ce probleme.a notre avantage

  7. Ce qui fait que comme d’habitude Israel doit TOUT DONNER aux palestiniens avant même de s’asseoir a la table des négociations……Pourquoi les palestiniens doivent-ils tout recevoir AVANT même de discuter et ensuite venir a la table des négociations pour REFUSER ce qu’Israël doit avoir………???

    75% des israéliens sont beaucoup plus pour :
    – ne point geler la construction en Judée Samarie AVANT les discussions mais plutôt en DISCUTER JUSTEMENT a la table de négociations!
    – ne point revenir aux frontières de 1967 car les terrains de 1967 n’ont pas été acquis (plutôt repris puisque ces régions nous ont TOUJOURS appartenu depuis 3000 ans!) pas par rêve expansionniste mais dans une guerre de défense et de survie en réponse a une ATTAQUE SURPRISE émanant du Liban, de la Syrie de la Jordanie sur toutes nos frontières d’Israël……..les attaquants SANS DECLARATION DE GUERRE préalable ont finalement perdue cette guerre et il est normal qu’ils paient le prix de leur défaites en rendant a Israel des régions qui ont TOUJOURS appartenu aux Juifs (l’Allemagne vaincue a paye aussi sa défaite : la France a récupéré sur les VAINCUS l’Alsace et la Lorraine QUI N’ONT POURTANT JAMAIS ETE DES REGIONS FRANCAISES AVANT CE JOUR !!)….. NOUS NE DONNERONS PAS NOS JUDEE SAMARIE ANCESTRALES ET ENCORE MOINS AVANT DE NOUS ASSEOIR POUR DISCUTER !!!
    – La libération DES ASSASSINS palestiniens et non point des prisonniers ne doit pas avoir lieu et ENCORE MOINS AVANT les NEGOCIATIONS…….Ces pourritures de palestiniens mériteraient bien au contraire d’être torturés jusqu’à ce qu’ils nous avouent devant une camera que ce sont des porcs de père en fils et des truies de mère en fille depuis 10 generations en arrière……puis les massacrer pour être rendus avec le films de leurs revelations a leurs familles !!!

    Si Israel donne tout ça pour juste s’asseoir a la table des négociations, de quoi va t-on parler en s’asseyant ??? De la reconnaissance de l’Etat Juif d’Israël qu’ils refuseront catégoriquement après avoir eux tout reçu avant les négociations !!

  8. ses négociations négatives peuvent durer longtemps netanyahu est Mister Status Quo, préférant toujours la non-action parce qu’il menace le moins sa règle, et Abbas aussi apprécie tout à fait les fruits du gouvernement tel qu’il est. Tout changement – en particulier un accord avec Israël – mettrait en danger sa chaise et pourrait coûter sa vie.

    Ainsi demeure la colonisation juive comme le coq expiatoire pour tous les participants au « processus », c’est la monnaie avec laquelle acheter du temps, et plus il faut – le mieux. Déjà aujourd’hui, le temps est «travail»: ils ont reporté la décision sur la construction des résidents déplacés d’Amona, le débat sur l’annexion de Ma’ale Adumim et même l’exécution de milliers d’offres de logement qui viennent d’être décidées et déclarées jusqu’aapres Greenblatt, ils seront probablement reportés après la deuxième visite de BoBO aux États-Unis, et ainsi de suite
    Pour ceux qui croient que la destruction des colonies remettra en question l’existence même de la Ligne Verte d’Israël, la perspective de la « suppression » d établissement est inacceptable et suscite un débat urgent sur l’appui au maintien du règne de netanyahou, après qu’il n’a pas abandonné La vision des deux États, et il est possible qu’il s’identifie avec, ou même participe à l’exécution des initiatives américaines, en premier lieu la poursuite du gel.

    Y a-t-il vraiment un point et un but pour les loyalistes de la Terre d’Israël – et il y en a beaucoup à la Knesset et au gouvernement – de maintenir le silence comme de mouton qui les a saisis depuis que Trump est arrivé au pouvoir – maintenant que les règles du jeu Ont été révélés et nous voyons clairement que les perdants certains sont le peuple et la terre d’Israël?

  9. Ixiane la parpaillote

    C’est un fake news ????
    Netanyahou devenu fou
    TRUMP serait un Traître de haut vol ???

  10. Ixiane la parpaillote

    Gel des constructions … arrivée de millions d’arabes dont les ancêtres étaient des judéo-samaritains islamiques !!!
    Et bien sûr jamais de Peuple Juif !!
    On ne peut pas y croire , qui a signé ce texte ???

  11. Ixiane la parpaillote

    Et la RUSSIE veut le GOLAN , non ??
    et bien sûr TRUMP fait plaisir à son ami POUTINE ???

  12. La politique c’est partout pareil et pire en Israel : C’est du poker menteur et toujours au detriment du peuple.
    C’est par referendum que le peuple doit se prononcer et non les elus, car c’est l’avenir du peuple qui est en jeu.

    • Ixiane la parpaillote

      Un référendum … et qui aurait droit de vote , tous les arabes dits palestiniens ????
      NON, il n’y a que le TRAITE DE SAN REMO qui vaille et qui n’a jamais été déclaré caduque !!!

  13. Ola, David belle analyse écrite au bon moment. Il ne dort pas le Gardien d’Israel. Après ce Pourim historique ponctué d’invectives politiques hystériques, et la vie qui reprend son cours comme les vagues se lèvent avec le vent….La societe du Peuple juif qui se réveille chaque matin et prie l’Eternel doit conjuguer ses requêtes et les réponses vont tomber rapidement. Et puis, se concentrer sur le développement immobilier de Yehuda ve Shomron et le Gush Etzion est un peu réducteur. BDS ,cette action de guerre totale (événementielle sur le terrain, et digitale sur tous les supports existants) largement financée par les forces hostiles à Israel, BDS a de quoi se motiver en lisant cet aveu de déception amère….Mais regardez donc le développement génial des startup dans les zones industrielles de Shahak, Barkan ou Nahal Rabah plus de 35% de progression cette année…malgré les simagrées peteuses des membres remuneres du Bedeaisse.
    De toute facon Trump sera meilleur pour Israel que ne le sera jamais la clique hilare d’Hussein Ossama.
    Et puis c’est connu, on ne sort son Atout qu’à la fin; oui la fin qui fait sortir le loup du bois.(de Raamallah)…et le spectateur du cinéma (occidente)…
    Qui vivra verra .
    Naafokh hou , aroukh Aman, baroukh Aam Israel

  14. Encore des magouilles de Nethanyahou pour faire entrer la gauche au gouvernement C son OBSESSION MALADIVE!!
    EST CE LÀ LE MANDAT QUE LES ELECTEURS DE DROITE LUI ONT DONNÉ?
    Ce qui me surprend c’ est la passivité des Israeliens .ils avalent tout sans se révolter comme les 6 millions .
    Pour moins que ça des foules enormes defileraient dans le monde .
    En Israel RIEN !PAS DE RUE JUIVE!
    Les conditions mises par les palestiniens à la reprise des négociations laissent peu de place a la négociation elle même.
    Qu’ est ce que BIBI pourrait leur donner de plus que Ehud Barak et Olmert ont offert
    Encore une fois Israel va libérer des milliers d’ assassins qui contiueront à tuer.
    Il sera de nouveau comdamné lors de
    l ‘ineluctable echec des negociations.
    IL N Y AURA JAMAIS DE PAIX AVEC LES ARABES JAMAIS JAMAIS .malgré vos innombrables ONG, les associations genre: les avocats pour la paix ,les medecins idem ,les Femmes idem,les juges idem, les pompiers idem, les LGBT idem etc etc
    Ce concept de guerre perpetuelle est si difficile à intégrer que vous vivez dans la chimère de la PAIX .
    Cela tient à Histoire prophétique arabe.
    En 628 venant de Medine, Mohammed a essayé de prendre la Mecque.
    Il a échoué faute de forces suffisantes
    S ‘en est suivi la trève d HUDAYBIYYA
    Valable 10 ans mais en 630 se senrant suffisamment fort Mohamed a pris la Mecque
    Cette trève à géométrie variable est devenue le règle dans les négociations avec les  » mécréants’
    Dès que l Islam se sent suffisamme t fort il rompt la treve sans que cela soit pour lui un parjure
    Le Prophète la fait c est Hallal »

  15. Concernant le futur État de l’OLP / Fatah, le Premier ministre israélien benjamin netanyahu déclare:
    «Je pense qu’il est important de faire la paix avec les Palestiniens. Et je suis prêt à négocier cette paix tout de suite. (…) Ils doivent avoir leur propre pays indépendant. »C’est ainsi que Netanyahou se précipite pour donner à l’OLP / Fatah son indépendance, et a même offert Jérusalem.
    L’administration américaine, comme tout gouvernement, fait régulièrement des déclarations publiques sur ses valeurs et ses impératifs politiques. Par exemple, l’administration Obama prétend publiquement être l’ennemi de l’Iran et ami d’Israël. Mais que se passe-t-il si l’OLP / Fatah, également connue sous le nom d ‘«Autorité palestinienne», est un proxy de l’Iran?
    Donc, si l’OLP / Fatah est un proxy de l’Iran, L’attitude du gouvernement Israelien est suspicieux. Après tout, c’est le gouvernement Israelien qui a amené cette organisation antisémite et terroriste dans l’État juif, même si, à l’époque, Al Fatah avait déjà été battu et languissait loin dans l’exil tunisien. Le gouvernement Israelien a donc relancé Al Fatah. Mais ce n’est rien. Afin d’amener Al Fatah dans l’État juif, ses dirigeants Israeliens ont caché au public Israélien qu’Al Fatah avait était engendré par le leadership nazi instigateur de la Solution finale nazie allemande.
    Ce dernier point est l’element essentiel de cet discussion.

    L’actuel chef de l’OLP / Fatah, Mahmoud Abbas, a été formé par le Mufti de Jérusalem – Hajj Amin al Husseini, créateur de l’OLP / Fatah – pour poursuivre la Solution finale nazie allemande.
    Hajj Amin al Husseini était, avec Adolf Eichmann, le chef de file de la Solution finale nazie allemande.

    Mahmoud Abbas est le protégé de l’un des plus grands bouchers de Juifs de l’histoire humaine des temps moderne.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*