<
mardi , 23 mai 2017
 
 
Quel vote pour les Juifs de France ce dimanche ?

Quel vote pour les Juifs de France ce dimanche ?

La question a tout son sens dans la mesure où parmi les 11 candidats qui briguent le premier tour de la présidence de la République ce dimanche, aucun ne part réellement favori chez les Juifs de France. Et pour cause, compte tenu des événements survenus sur le territoire national depuis au moins deux décennies, cette minorité meurtrie s’est en majorité focalisée sur deux thèmes majeurs : l’antisémitisme et l’antisionisme.

Au sein de l’échiquier politique hexagonal, personne ne défend à ce jour ces préoccupations qualifiées de « 100% juives ». Surtout pas Benoît Hamon, aux couleurs du Parti socialiste, qui ne cache pas ses positions pro-palestiniennes alors qu’à droite, François Fillon a passé une bonne partie de la campagne à se défendre des accusations de corruption financière. Le vote juif qui se répartissait autrefois entre la droite et la gauche traditionnelles semble bien perplexe.

« L’opinion juive est polarisée », a déclaré au site Algemeiner le Dr Shimon Samuels, directeur des relations internationales du Centre Simon Wiesenthal. Comme cela se produit actuellement aux États-Unis, « l’opinion en général est polarisée, il n’y a plus de centre et en tant que tel, vous avez des approches différentes pour les mêmes questions, avec beaucoup d’incertitude. »

Quoiqu’il en soit, une chose est sûre : jusqu’au dénouement ce dimanche soir, tous les yeux, juifs et non juifs, seront rivés sur les extrêmes qui inquiètent mais séduisent, semble-t-il, une majorité de Français. À droite toute, Marine Le Pen se voit pronostiquée au second tour le 7 mai prochain. Une même crainte qui s’exprime chez certains observateurs au regard des succès engrangés par le tribun populiste que représente Jean-Luc Mélenchon à l’extrême gauche.

Coincés entre la menace de péril brun-rouge, que vont faire les Juifs de France ?
Pas de réponse concrète du côté de leurs responsables communautaires, le CRIF en tête qui, bien inspiré, a appelé jeudi dernier « chaque Juif de France » à voter pour contrer les extrêmes ». Représentant en Israël des Français de l’étranger, Jonathan Simon-Sellem avance que 2% à 5% des Juifs français voteraient pour Le Pen au premier tour, « seulement à cause de ses positions sur l’islam et l’immigration » alors que le vote « bleu marine » n’est pas une option pour les Juifs explique Philippe Karsenty, adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine et candidat républicain aux élections législatives de juin.

À quelques heures du vote, l’incertitude des Juifs de France n’en reste pas moins le reflet du désarroi des Français pour leur pays et leur époque…

Katja Epelbaum

A propos de David Ygal

Rapporteur pour Coolamnews spécialiste des thèmes sociétaux et religieux.

10 commentaires

  1. Josette Schneider

    Qu’ils votent pour qui ils veulent mais qu’ils aient au moins la décence de ne pas utiliser Israel pour justifier leur choix sachant qu’aucun des candidats une fois élu ne soutiendra notre pays ( pour certains leur passé parle déjà pour eux…)

  2. Le moindre mal serait Fillon. Et encore…

  3. Seulement marine le Pen.

  4. Simon BenKoseba

    Alyah !

  5. Salomon Assouline

    Vote blanc si seulement il pouvais être décomptés et annuler les élections

  6. Je vote degun

  7. Aucun ! Un politicien francais a besoin du vote musulman .La loi du nombre ,et dans 5 ans ,pour les prochaines elections la loi de la tres grande majorite des electeurs (musulmans ).
    Les autres ,ce sont des decades de desinformation sur les Juifs et Israel .
    Il ne reste plus rien de positif dans ce pays .

  8. Jacques Santoni

    FILLON ZEO

  9. ils sont tous propalestiniens parcequ’ils veulent le petrole qui se trouve à l’est de Jerusalem vers la mer morte!!!
    c’est tout!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*